Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 21:53

Je suis fasciné par la permanence de certains types de visages, pourtant sans nécessairement de lien de parenté entre eux, à travers les modes et les moyens de représentations. Les traits ne sont pas identiques, loin s'en faut, évidemment, mais c'est plutôt une certaine tenue du visage qui crée un rapport troublant à mes yeux.

PrincessSaxeCoburgAtelierAdleViena1

Marie-Clémentine d'Orléans, la dernière fille de Louis-Philippe et de Marie-Amélie et la mère du premier roi de Bulgarie, Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha. A moins qu'il ne s'agisse d'une de ses filles.




Marie-Clémentine, encore, qui semble ne pas avoir supporté sa propre vision dans le miroir.


MarieHenriette.jpg

Marie-Henriette, archiduchesse d'Autriche, et nièce par alliance de la précedente, après son mariage avec le futur Leopold II, roi des Belges. Par Winterhlater.




La même, un peu plus tard.


La dernière de ses filles (la ressemblance est remarquable de même qu'entre la princesse et ses soeurs ainées, dont Stéphanie l'épouse de Rodolphe, celui de Mayerling), la princesse Clémentine, filleule de Marie-Clémentine d'Orléans et future princesse Napoléon, à la mort de son père Leopold II qui s'était pendant vingt ans opposé au mariage de sa fille avec un Bonaparte.


http://beta.images.theglobeandmail.com/archive/00064/christie_64826artw.jpg

Agatha Christie




Barbara Stanwyck, encore



Lizabeth Scott


Redgrave.jpg

Vanessa Redgrave (ici dans Julia) qui joue d'ailleurs le rôle de Christie dans Agatha.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vidame - dans Histoire et peinture
commenter cet article

commentaires

Thomas Middleton 02/04/2011 23:01



Je proteste. je n'ai jamais fait dans le mariage cheap.


Au contraire, avec moi on en a pour son argent !


http://en.wikipedia.org/wiki/A_Yorkshire_Tragedy


 


 


 



Gomez Aguilar 29/03/2011 14:00



Pardieu oui! C'est vrai que mon commentaire a disparu!? Bon... Je m'en remets car, quoi qu'il en soit, le vidame a parfaitement résumé l'essentiel de son contenu avec un esprit de synthèse digne
d'un assistant parlementaire. Outre les mésaventures de l'archiduc Louis-Victor (oui, oui, c'est bien lui qui en fanfreluches est un clone de ses cousines napolitaines), je me lamentais sur le
malheur des temps qui par des mariages cheap Middleton-Ortiz-and-co, détruisent sans retour les chefs-d'oeuvre physionomiques que les dynasties européennes étaient parvenues à maintenir intacts
jusqu'au début du XXème siècle. J'avoue que le fait de pouvoir suivre la permanence du même masque de Louis XIV à Louis-Philippe pour en arriver à Juan-Carlos était un jeu de piste fascinant.
Surtout en le voyant se nuancer selon l'apport de sang d'une autre dynastie à un moment donné. Comme lorsque soudain à cause de sa mère, Alphonse XIII n'est plus du tout comme ses aïeux paternels
un truculent Bourbon joufflu au nez busqué, mais un hautain Habsbourg au long visage en galoche, pure réincarnation d'un Philippe IV par Velasquez (Proust aurait décrit ça autrement mieux). Aussi
j'avoue que je vois les mariages du Gotha de ces dernières années comme l'expression d'un irréparable vandalisme... Ni plus, ni moins...



Inspecteur Marple 20/03/2011 00:16



Encore un coup de la mafia des blogs, certainement !



Le vidame 20/03/2011 00:14



Je ne sais pas comment j'ai pu faire ça mais on dirait qu'un commentaire de monsieur Gomez a disparu. C'est dommage il disait grand bien du blog et nous informait en détails du tragique destin du
frère de François-Joseph qui revêtait des crinolines et s'en prenait à de jeunes hommes dans les bains publics ... Etait-ce lui qui ressemblait aux filles de Marie-Caroline ou bien ai-je rêvé
cette partie ?


J'essaye de réfléchir plus précisément à ce qui était dit, mais c'est déjà lointain. Il y avait un parfum de regret et l'idée que les visages étaient en quelque sorte l'histoire mise en
physionomie qui disparaissaient avec la fin de la pureté dynastique.   



Le vidame 10/03/2011 22:26



Permettez-vous tout ce que vous voudrez ... et merci pour ce correctif. J'avais en effet lu que l'identitité des modèles des photographies étaient discutées sur internet(même si pour la
première, vous avez évidemment raison, la mode, suffisait à éclairer les choses). Mais la robe de bal Louis XVI me rappelait l'anecdote, lue, je crois, chez la comtesse de Boigne (mais enfin on
la ressort à chaque fois qu'on a besoin d'une caution pour ce genre de chose) et c'est la première raison de cette attribution fantaisiste ici.


Pour le roi de Bulgarie je crois qu'il n'était pas le seul a avoir ce genre d'habitude, non ? Je crois avoir croisé un frère de François-Joseph adepte de la même ... idiosyncrasie (avec des
clichées le mettant en scène entouré de fringants officiers en crinolines).


Ce fut un plaisir de vous lire, en tout cas.