Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 23:27

Un jour où je défendais l'éventualité réjouissante de Crespin en Norma, Plume me répondit que l'air de Fiordiligi qu'elle avait enregistré en français révélait toutes ses difficultés de vocalisatrice, ce qui la disqualifiait a priori. Je découvre à l'instant. Et je me prends à rêver non seulement d'une Norma mais aussi d'une Donna Anna ... comme quoi. Du panache, encore du panache, toujours du panache. Quelle voix ... quel ton ... et quel sons filés ...  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vidame - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Le vidame 26/11/2010 20:19



Parfaitement un "s" ... il y a au moins deux réflexions dans ces trois lignes. Et puis j'aurais été fichu d'écrire "réflection" ...


Et alors en comtesse vous préférez qui ?


http://www.youtube.com/watch?v=H7gdotDmOhA&translated=1



Dame Tartine 26/11/2010 02:36



Pendant le déroulement de l'enregistrement Youtube, on voit apparaître sur l'écran "Bons Plans Restaurants"


 


S'il me restait assez de formant, je vous l'aurais réchauffé avec des flageolets !


 



Amurat 26/11/2010 02:33



P.S. Réflexions, dit le titre. Mais le S ne serait pas de trop ?



Amurat 26/11/2010 02:32



Au traducteur français qui est responsable de cette prosodie, il faut décerner une médaille, et puis l'abattre à bout portant.


 


Donna Anna, vous savez qu'elle l'a chantée (en français aussi), mais l'histoire ne dit pas si le fait d'avoir pour Ottavio Jean Giraudeau peut être retenu comme circonstance atténuante.


 


Sinon, je suis dérangé par ces aigus suaves, j'ai trop l'habitude de Seefried avec Jochum quand elle éclate en plein vol. Eh ouais.