Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 11:49

 

 

1ere version : la seconde (avec Maurice André) est célèbre et célèbrée. Pourtant Stich-Randall est bien plus en beauté ici, sur l'ensemble de la tessiture, et suggère même l'idée du legato à plusieurs reprises.

 

i

 

 

 

 

 

 

 

 

En hommage à Kammersaegerin, qui n'a pas osé dire publiquement qu'il était dans ses intentions de se procurer une version de l'opérette de Zeller avec rien moins que Lotte Schädle, Martha Mödl (!!!) et Güden chérie en Electrice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le vidame - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Le vidame 31/05/2011 23:16



Vous savez on dit plutôt "Une sous-Dernesh et même une sous Hillebrecht" si on veut respecter LE STYLE (le premier qui écrit LULLY, je l'abats.)



Le vidame 31/05/2011 23:14



Vous savez qu'on peut entendre tout Mimi Coertse, ou presque, sur le net finalement ? Ca peut vous donner de précieuses indications.


Bon en fait je n'ai toujours approfondi Otto. C'est comme Pütz, je recule, je recule ... le plaisir est dans la rétention, encore une fois. D'ailleurs vous nous parlez d'Otto à toutes les sauces,
mais finalement, hein, ce n'est pas très construit. Est-ce qu'elle a au moins fait Zerbinette ? Non ? Même Battle a fait Zerbinette, c'est dire que c'est à la porté de
toutes. Et un récital de viennoiseries ?


Et puis en Sophie maintenant j'attends de me réconcilier avec Stich adorée dans le rôle, grâce au live avec Zadek (je ne l'aime pas dans le studio Karajan ... et oui ...)  



Kammersaengerin 29/05/2011 23:02



Et puis n'oublions pas : Wilma Degischer a joué avec le plus grand succès le rôle de la Reine dansLa Juive de Tolède de Grillparzer.



Kammersaengerin 29/05/2011 22:53



Lipp ? Lipp ?? Lipp ??? HOURRA !


 


Il faut voir les choses en face. Comment traduit-on Streich en anglais ? String. Tout est dit.


 


Mais bon, tout ça ne me rendra pas Lisa Otto dans la Cantate du Café. Au fait, c'est elle qui fait Sophie dans le Rosenkavalier live de Berlin avec la Maréchale de Grümmer. Jamais entrendu (c'est
chez Gala, le son est pas jojo, semble-t-il).


 


Ce qui est bien avec ce blog, c'est qu'il a un effet apaisant pour les névroses obsessionnelles, sans pour autant les faire disparaître. C'est le köth et l'argent du köth, et le sourire de la
Wilmalippipip HOURRAH ! D'ailleurs, vous savez, Lipp, je l'aime même quand elle rame en grelottant, par exemple dans le premier Requiem allemand de Sawallisch (avec Franz Crass
Chéri dont le monde entier désire entendre le Procida live à Munich avec Hildegard Hillebrecht). Tiens, je me demande si Westbroek ne serait pas une sous-Hillebrecht 8)


 


Je considère de toute façon qu'une artiste prénommée Wilma ne peut être que merveilleuse. Regardez Wilma Degischer, par exemple. Si, si, je vous jure.


 


Et maintenant je vais vous chanter le Wilma-Lied !


Wiiiiilma, o Wiiiiilma, du ***


Oui mais auparavant il faut que je fasse un choix cornélien (comme dans Lisa Othon) : quel album de Mimi Coertse dois-je commander sur Ebay ?


 


 



Le vidame 29/05/2011 21:54



Oui mais pensez-vous que Lipp était une sous-Köth ? Non parce que je suis triste qu'on l'oublie toujours au jeu des comparaisons.


Sauf que finalement vous la comparez à Holm. Ce n'est pas non plus flatteur. Je suis un peu triste du coup.


Je vais écouter plus attentivement Otto en Blonde alors, puisque jusqu'à présent je m'étais contenté de repasser les airs de Konstance par Köth, plus mélancolique (jusqu'à dans la colère) que
jamais.


PS : Streich n'était jamais qu'une sous Alda Noni (RIP), de toute manière.